Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !

Développement de l'enfant

Accompagner mon enfant dans son apprentissage de la lecture

6-10 ans
Accompagner mon enfant dans son apprentissage de la lecture

L'apprentissage de la lecture marque une étape essentielle dans la vie d'un enfant car la lecture est un des piliers de l'autonomie. L'apprentissage en tant que tel se fait généralement auprès de son enseignant à l'école mais il est souhaitable que l'enfant baigne dans un contexte familial favorable, c’est-à-dire « enveloppant » et « actif ».

Voici donc cinq propositions qui visent à accompagner votre enfant dans sa découverte de la lecture. Cette aide que vous lui fournirez, en plus d'être indéniablement utile à votre enfant, sera également une grande source de satisfaction pour vous !

 

Proposition n°1

Ne pas perdre de vue le caractère indispensable de cet apprentissage. Imaginez une minute votre vie quotidienne si vous vous retrouviez soudainement dans l'incapacité de lire : pas moyen de s'orienter sur une carte, impossible de lire la lettre qui vous a été envoyée et à plus forte raison de vous plonger dans un bon roman après une journée fatigante... Et pas d’article à lire sur Parentips ! Voilà dans quelle situation se trouvent ceux qui, comme nos enfants non lecteurs, n'ont pas eu ou n'ont pas encore eu la chance d'accéder à cette formidable aptitude qu'est la lecture. Se figurer de temps en temps l’état de dépendance dans lequel se trouve une personne qui ne sait pas lire donne plus envie que jamais d'aider son enfant à accéder au statut de lecteur.

 

Proposition n°2

Favoriser le goût de l'effort, car apprendre à lire nécessite un effort soutenu. Pour arriver au statut de lecteur expert, il faut non seulement faire beaucoup d'exercices mais qui plus est des exercices parfois très répétitifs, particulièrement en début d’apprentissage.

Encouragez votre enfant à pratiquer un maximum d'activités seul les jours où il n’y a pas école : s'habiller, manger, se laver... Ces activités pourront lui sembler laborieuses mais il aura beaucoup de satisfaction à les mener à bien – surtout si vous savez le féliciter lorsqu’il s’applique ! En s'habituant ainsi à fournir quotidiennement des efforts, votre apprenti lecteur aura plus de facilité à entreprendre ceux qui seront indispensables à son apprentissage de la lecture. Veillez cependant à ce que les activités que vous lui demandez de réaliser en autonomie soient bien en adéquation avec ses possibilités de réussite : un enfant qui échoue trop souvent se démotive et pourrait associer l'effort à un sentiment d'échec. Il risque alors d’abandonner à la moindre difficulté au cours de ses apprentissages, notamment celui de la lecture.

 

Proposition n°3

Prendre conscience que l’apprentissage de la lecture est un processus complexe afin de rester patient, positif et présent même (et surtout) en cas de difficultés ou de découragement de la part de votre enfant. L'apprentissage de la lecture nécessite en effet beaucoup de temps et d'investissement : votre enfant doit apprendre à décoder, à donner du sens à chaque mot écrit et parfois même déduire le sens d'un mot inconnu grâce au contexte. Prendre conscience de toutes les capacités (attention, mémorisation), savoirs (connaître les lettres ... ) et savoir-faire (déchiffrer, donner du sens au mot ...) que requiert la lecture, permet de dédramatiser les inévitables passages laborieux de cette initiation

 

Proposition n°4

Mettre en place un climat familial favorable à l’apprentissage, c’est-à-dire une atmosphère à la fois rigoureuse et chaleureuse dans laquelle votre enfant peut s’appuyer sur les repères et le soutien que vous lui apportez. Prévoyez avec lui des rendez-vous réguliers de lecture partagée. Il les attendra avec excitation et associera donc la lecture à un événement agréable. Petit à petit, en fonction de ses nouveaux apprentissages, faites évoluer ce moment de partage : lisez une phrase chacun puis une page chacun... Votre enfant sera fier de pouvoir prendre le relais et de vous montrer ses progrès. Toutefois, s'il ne souhaite pas alterner la lecture, ne l'y contraignez pas : il ne se sent peut-être pas prêt et préfère attendre pudiquement d'être « très au point » pour vous faire la surprise du grand lecteur ! Accordez-lui alors le plaisir de vous écouter et de partager un moment privilégié avec vous. Si vous êtes trop occupé, trop stressé, ne vous culpabilisez pas et remettez à plus tard ce moment, votre enfant le sentirait et pourrait associer lecture et stress !

 

Proposition n°5

Rendre l’apprentissage de la lecture plus ludique en faisant des jeux courts et ciblés qui aideront votre enfant à enrichir son vocabulaire, à décoder plus rapidement et à trouver du sens aux textes lus. D'une part, vous pouvez utiliser des jeux de cartes ou de plateau spécialement conçus pour apprendre à lire. D'autre part, le quotidien de l’apprenti lecteur fourmille d’occasions de s’entraîner ! Aidez-le à les saisir : faites-le lire l’affiche d'un spectacle que vous allez voir, demandez-lui de trouver un mot sur une pancarte ou de citer un mot qui commence par une syllabe en particulier...

Ne perdez jamais de vue que pour être un accompagnateur de qualité, il ne faut jamais s'oublier ! Si votre enfant sent que c'est une contrainte pour vous de lire des histoires ou de l'écouter lire, il risque de ne plus avoir envie de se plonger dans la lecture. Choisissez donc dans ce cas des moments courts mais chaleureux ! Et puisque l'apprentissage de la lecture se fait par imitation, n’hésitez pas à lui faire part de l'intérêt que vous portez à vos lectures et de l'indépendance que cette aptitude vous permet.

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR - Stéphanie GRISON

Après avoir suivi des études d'histoire de l'art, Stéphanie Grison a passé le concours de Professeur des écoles. Elle enseigne depuis maintenant 20 ans auprès d'enfants de classes maternelle, élémentaire et auprès de petits groupes d'enfants confrontés à des difficultés dans leur apprentissage de la lecture.

Partager