card

Développement de l'enfant|Scolarité|Vie quotidienne

Aimer apprendre avec les pédagogies alternatives

Une autre éducation implique la prise en compte du rythme de l’enfant, de ses besoins, de ses intérêts, d’une autre relation pédagogique et une définition de l’enfant et non seulement de l’écolier. Ce plaisir d’apprendre est une ambition assumée des pédagogies alternatives.

Repenser la manière d’enseigner

Cette nouvelle relation pédagogique se fonde sur l’ambition de repenser l’enseignement, sur la nécessité de décloisonner les savoirs et les disciplines scolaires pour élargir la réflexion à de multiples facettes.

Pour les pédagogies alternatives, la pensée n’est pas purement littéraire, mathématique, historique ou géographique et la compréhension d’un phénomène mérite la mobilisation de toutes les méthodologies disciplinaires. Cette approche globale remet en cause la hiérarchie entre les disciplines scolaires et revalorise l’éducation qui favorise la créativité, l’affect, le corporel, le manuel et l’intellectuel, sans hiérarchie, au service d’une formation qui donne du sens aux apprentissages.

Cette ambition se traduit dans les pratiques avec la volonté de faire agir l’enfant, d’expérimenter, de manipuler, d’observer, de tâtonner pour apprendre. Toutes ces idées et démarches doivent se faire dans un climat de confiance, d’entraide et d’organisation le plus démocratique possible. Cette confiance dans l’enfant permet de développer l’autonomie et la responsabilité de chacun. C’est une autre façon d’apprendre, d’enseigner et de penser la société qui s’amorce.

Une attitude bienveillante et positive

Les pédagogies alternatives impliquent une nouvelle attitude à l’égard de l’enseigné et donc une nouvelle façon d’enseigner.

Le rôle de l’enseignant est d’autant plus important dans ces pédagogies que la relation pédagogique n’est pas uniquement définie par la transmission d’un savoir venant de l’adulte. La fonction de l’enseignant, dans ces pédagogies, est par là même multiple  : d’une part, il doit, par une observation objective, minutieuse et de tous les instants, connaître le mieux possible ses élèves dans leur complexité et leur singularité ; d’autre part, il doit aussi guider ses élèves avec respect, et confiance, par des faits et non des paroles pour être dans la lignée de l’idée que « L’être vaut par ce qu’il fait, non par ce qu’il sait ».

L’enseignant est donc présent à chaque étape des apprentissages, mais il n’est pas un transmetteur de savoirs, il est un « éveilleur ». Par les activités qu’il propose, il crée une relation pédagogique favorable aux apprentissages. L’enfant est placé dans un milieu vivant (végétaux et animaux), la classe devient un atelier de travail aux multiples activités mais aussi un lieu d’ouverture vers l’extérieur où les observations se multiplient à travers les visites de monuments ou d’entreprises.

Si vous désirez en savoir plus sur les pédagogies alternatives, découvrez l'essai écrit par Sylvain Wagnon :

Et pour aller plus loin : L'école du changement, filmer les pédagogies alternatives - The Conversation

CET ARTICLE A ETE ECRIT PAR - Sylvain WAGNON

Professeur en sciences de l’éducation à l’Université de Montpellier, Sylvain Wagnon est responsable du Centre d’étude en histoire de l’éducation de la faculté d’éducation (Cedrhe).

Le livre du mois

Parents parfaits, un mythe toxique !

Parents parfaits, un mythe toxique, c'est un ouvrage d’utilité publique par Isabelle Tepper pour enfin s’octroyer le droit à être un parent imparfait et pleinement épanoui, loin des injonctions dominantes !

  • Une mise en perspective historique pour mieux comprendre l’évolution des injonctions autour de la parentalité
  • Des témoignages de parents
  • Des éclairages de professionnels du monde de l’enfance qui veulent changer la donne

Disponible en librairie ! 

En savoir plus
card

Vous souhaitez améliorer votre quotidien avec vos enfants ?

Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !