Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !

Scolarité

Comment réagir face aux mauvaises notes ?

10-14 ans
Comment réagir face aux mauvaises notes ?

Les mauvaises notes ne font jamais plaisir, ni à l’enfant, ni au parent. Cependant, il est important d’avoir une réaction appropriée pour les appréhender et éviter de rentrer dans un cercle vicieux au cours de la scolarité de votre enfant.

Faites-vous expliquer le système de notation par le professeur, s’il ne l’a pas fait spontanément en début d’année : la part donnée à la restitution des connaissances, à la réflexion, les points pour la présentation, la rédaction, et le poids relatif des différentes notes dans le calcul de la moyenne. Cela peut avoir lieu lors d’une réunion pédagogique ou peut être expliqué à l’ensemble de la classe de votre enfant en début d’année.

Relativisez ! Attachez-vous à l’évolution des notes plutôt qu’à leur valeur absolue. Sachez encourager une progression, même quand la note n’est pas « bonne », et soyez vigilant quand elle baisse.

Ne comparez pas avec le voisin, le frère ou la sœur… Cela peut devenir très humiliant d’être comparé à un membre de son entourage, surtout que la comparaison n’a pas forcément lieu d’être : autre classe, autre établissement, autres atouts ou faiblesses… Le seul point de comparaison que vous pouvez utiliser est la moyenne de classe car avoir 8 lorsque celle-ci est à 10/20 ou bien à 14/20 n’est pas la même chose.

Ne punissez pas, surtout si la mauvaise note intervient en début d’année ou si elle reste marginale. Une mauvaise note étant déjà, en quelque sorte, la sanction d’un travail mal fait, évitez la double peine. Essayez plutôt de chercher des solutions pour que cela ne se reproduise pas. Prenez des mesures si les mauvaises notes s’accumulent et si elles sont en lien avec un manque d’investissement volontaire de votre enfant.

Mettez en place un système d’accompagnement à la maison pour l’aider à s’organiser dans ses révisions avant un contrôle ou une interrogation. Selon son âge et son autonomie, vous pouvez lui proposer un planning pour jalonner les révisions et éviter le stress de la veille. Par là-même, vous l’aiderez à prendre conscience de l'importance d’un travail régulier au-delà même du système de notation.

 

Nul n’est parfait et une mauvaise note n’est en rien une catastrophe. Si, malgré vos efforts, les mauvaises notes s’accumulent, essayez de comprendre ce qu'il se cache derrière ce bulletin insatisfaisant. Anxiété, manque de confiance, fatigue, problèmes avec ses camarades d’école ou à la maison, les causes peuvent être multiples. Réprimander sera donc loin d’être la bonne solution sous peine de mettre encore plus de pression sur les épaules de votre enfant.

Partager