Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !

Mentions légales

Vie quotidienne

Comment vivre la Slow life en famille ?

10-14 ans
Comment vivre la Slow life en famille ?

La Slow life est une philosphie danoise dont les règles précises permettent un aménagement bien pensé du temps, ainsi qu’une vision d’esprit collectif alimentée par le désir de vivre en respectant son environnement. La nature et ses rythmes sont un fil conducteur sur lequel les vies familiale et amicale se reposent.

Ensemble, elles assurent une fluidité des événements du quotidien et une volonté de douceur partagée. Ici, l’humain suit ce qu’expriment ou dictent les saisons tout au long de l’année. 

Faire l'éloge de la lenteur

On peut traduire Slow life par «vie lente» ou «mouvement de vie doux». En France on parle de «prendre le temps de vivre».

On évoque donc un comportement mental ou émotionnel basé sur l’idée que pour mieux vivre, le ralentissement doit être perçu comme un retour à la bonne appréciation des choses. C’est toute une transition vers la simplicité, un déroulement des événements volontairement adapté à nos rythmes biologiques.

Cela rejoint l’idée de vivre en pleine conscience chaque instant. On respecte le bon tempo de chaque chose : on ne perd pas son énergie mais on l’entretient, on la bonifie. Et parce qu’on ne se sent pas dépassé, on est à même de bien gérer ce que l’on vit dans l’équilibre.

La base du calme est déjà là, l’espace émotionnel est créé, on ne surréagit pas, on adapte ses réactions et on reste maître de nos décisions. On réfléchit en commun à une organisation quotidienne qui favorise la prise de temps pour soi, ensemble. Il ne doit pas y avoir d’empilage d’événements ou d’activités.

Faire l'éloge de la simplicité

De la simplicité naît naturellement le fait qu’il est important d’apprendre à apprécier les choses à leur juste valeur.

C’est bien le fruit d’une réflexion préalable sur la manière d’épurer ce que l’on fait qui conduit chacun à faciliter sa vie en communauté. Tout cela nous mène à une forme de responsabilité et de justesse dans nos actions lorsqu’il s’agit de bien se connaître et comprendre comment le monde fonctionne.

Apprenez à vos enfants à ne pas gâcher, à réparer soi-même un objet que l’on a cassé et à développer de l’harmonie plutôt que de l’affrontement. En agissant ainsi, on gagne en bien-être tout en faisant profiter ses proches de son évolution personnelle. Tout cela passe donc par la simplicité, un concept qui s’applique dans chaque petite chose comme une règle qui mène au bien-être de tous !

On perd moins de temps au quotidien à formuler des explications mentales ou émotionnelles à n’en plus finir. On synthétise, on résume très vite, une voie directe se crée et l’évidence devient juge de paix. Par cette philosophie de la simplicité on débouche donc naturellement sur la responsabilité non contraignante. On fait les courses ensemble car en famille chacun prend sa part de travail. On accompagne son frère ou sa sœur car l’harmonie générale en dépend et l’empathie, c’est aussi donner de soi pour les autres !

Faire l'éloge de la rencontre avec soi

Chacun doit d’abord se rencontrer lui-même : comment peut-on être en relation équilibrée avec quelqu’un si on ne se connaît pas soi-même ?

La raison la plus directe qui fait qu’un enfant n’arrive pas à se connecter au monde d’une manière correcte est qu’il ne se connaît pas encore bien. C’est normal, les parents se doivent de l’accompagner dans ce but.

Notre époque fait que chaque enfant est tellement sollicité dans ce monde hyperconnecté qu’il n’est plus du tout disponible face à ses propres ressentis. On propose ici sous forme d’activités de découvrir ses émotions, d’intégrer en soi l’arbre familial et particulièrement de garder ses ancêtres en mémoire. On teste sa réceptivité à la nature et à la communication animale et végétale. Les sens sont mis à l’honneur et la recherche intérieure et spirituelle est favorisée…

Faire l'éloge du bon sens

Le mot slow révèle une signification très puissante, proche de l’esprit zen où tout se vit dans l’instant présent avec ce petit plus si important : on rajoute l’idée que tout se développe par « la voie du milieu ». Le bon sens c’est « la capacité de bien juger, sans passion ».

On pense en termes de bien-être collectif, ce qui apporte le plus de conséquences heureuses pour tous dans une décision ou une action. Cela paraît désuet alors que c’est un point de vue extrêmement puissant dans ses résultats s’il est concrètement compris et mis en place en famille.

On axe donc des pistes de réflexion sur ce qui est sensé ou non en prenant comme repère la notion d’équilibre. Est-ce que cela apporte un équilibre à la famille si je te laisse vivre tous tes desiderata ? Est-il sensé de parler d’écologie et de privilégier un bain au lieu d’une douche ? Où est le bon sens quand on s’isole des heures dans des jeux numériques et que l’on ne crée alors aucune communication avec ses proches ?

Vous allez maintenant pouvoir vous sensibiliser à tous ces principes grâce au conte initiatique qui suit ainsi qu'aux jeux et activités à faire en famille !

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR - Gilles DIEDERICHS

Formé en 1995 par le CIM (Centre International de Musicothérapie), où il se spécialise dans la relaxation et la sophrologie, Gilles Diederichs est musico thérapeute et relaxologue diplômé par ILF Institut.

Partager