Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !

Mentions légales

Développement de l'enfant

Enfants et Ho'oponopono : un quotidien apaisé ?

6-10 ans
Enfants et Ho'oponopono : un quotidien apaisé ?

Le Ho'oponopono, c'est une philosophie, un autre regard sur soi, les autres et le monde, une posture plus juste parce que plus responsable. Et sous ses airs de jeu d'enfant, elle se révèle hautement spirituelle - mais, et c'est là toute sa force, tout à fait adaptée aux enfants !

Quand une contrariété survient tout à coup, nous râlons, nous maugréons, nous fulminons. Alors, nos pensées s'en prennent inévitablement à cet autre qui nous a agacé (ou peiné). Aux circonstances qui ne sont décidément jamais en notre faveur. Rapidement, nous voilà plongés au cœur de la colère, du jugement, de la jalousie, de la rancune...

Les enfants, ces jeunes esprits si purs, sont-ils épargnés par ces réactions à chaud - plutôt froides, d'ailleurs ? Pas sûr, à en croire leurs comportements sur les bancs de l'école comme du haut du toboggan : "Il m'a piqué ma place !" ; "C'est lui qui a commencé !" ; "C'est trop injuste" ; "C'est pas ma faute !".

Voici plein de trucs, d'astuces et d'idées pour inviter l'Ho'oponopono dans le quotidien de votre enfant. Celui-ci connaît beaucoup d'émotions différentes, et il lui est parfois difficile de les appréhender. Les mots magiques sont utiles dans bien des circonstances ! 


Calmer les désaccords et la mauvaise humeur

 

  • Lorsque tu es très fâché contre quelqu'un, parce qu'il t'a dit des choses pas très agréables, ou n'a pas fait attention à toi, rallume la flamme de tes sentiments. Rappelle-toi combien tu aimes cette personne et dis-toi bien que rien ne peut vraiment faire disparaître ce lien qui t'unit à elle. 
  • Lorsque tu es jaloux, parce que ton frère ou ta sœur a plus d’amis, ou d’attention, ou de parts de gâteau que toi, réfléchis. Tu penses sans doute que « ce n’est pas juste ». Mais as-tu, toi, besoin de la même chose que lui ou qu'elle ? Chaque personne, enfant ou adulte, est différente et a besoin de choses dont peut-être toi, tu as moins besoin. Par exemple, as-tu encore faim pour réclamer cette part de gâteau supplémentaire ? 
  • Si tu es contrarié mais que tu ne sais pas pourquoi, fais le ménage ! Non, ce n'est pas une blague. Prends un chiffon et passe-le sur les meubles pour enlever la poussière. Pense que tes contrariétés sont de la poussière. Et hop ! Tu les fais disparaître pour que tout redevienne propre. N'oublie pas de passer l'aspirateur après !


Faire face aux préoccupations du quotidien
 

  • Quand tu as du mal à dormir, c'est sans doute que plein de pensées dansent dans ta tête. Peut-être penses-tu à ce qui s'est passé aujourd'hui. Ou peut-être imagines-tu ce qui va se passer demain. Il faut faire un peu de ménage dans tes méninges ! Fais une séance de relaxation et récite tes Mots Magiques ("Désolé", "Pardon", "Merci", "Je t'aime") avant de fermer les yeux. Ne t'oblige pas à dormir tout de suite, essaye de profiter du calme qui revient dans ton corps. Le sommeil va venir, ne t'inquiète pas.
  • Si tu te sens honteux, parce que tu as fait une bêtise ou simplement parce que tu as eu de "mauvaises" pensées, rappelle-toi que tu peux nettoyer tout ça ! Ce qui est fait (ou pensé) est fait (ou pensé). Mais tu peux maintenant passer à autre chose. Récite tes Mots Magiques et concentre-toi sur ce que tu peux faire (ou penser), là, maintenant, au présent, pour réparer tout ça. Ce qui compte vraiment n'est pas le passé ! 
  • Lorsque tu es frustré, c'est-à-dire que tu veux quelque chose vraiment très fort et que tu ne l'obtiens pas, rappelle-toi que le chemin que l'on parcourt pour obtenir ce que l'on veut est parfois bien plus chouette que de l'obtenir tout de suite. Alors, comment pourrais-tu attendre en prenant du plaisir ? 


Surmonter la peine et le sentiment d’échec 
 

  • Quand tu as raté quelque chose, un dessin, une dictée... dis-toi que c'est une belle occasion pour toi ! Car on peut toujours apprendre de ce que l'on ne connaît pas encore. Par exemple, tu peux décider d'apprendre à mieux dessiner les arbres (regarde sur Internet ou dans un livre). Et tu peux choisir de refaire la dictée à la maison pour mieux connaître l'orthographe de certains mots. Fais les choses pour progresser toi, et rien que pour toi. 
  • Lorsque tu te sens perdu, bouleversé, que personne ne semble te comprendre, t'écouter, n’oublie pas : tu ne disparais pas ! Dis-toi que tu es bien là, sur la Terre, dans le Monde. Tu as l’impression que tu n’existes pas mais ce n’est pas vrai du tout : la preuve ! 
  • Si tu te sens nul, pas à la hauteur, parce que tu n’as pas été choisi comme délégué de la classe ou parce que tu as perdu à la compétition de judo, souviens-toi que tu n’as pas besoin d’être parfait ! Remercie-toi d’être le petit garçon ou la petite fille que tu es. Et jette un œil à toutes les qualités que tu as trouvées en toi.


Prendre les bonnes initiatives pour créer du bonheur 
 

  • Quand tu sens que les membres de ta famille n’ont plus le temps de profiter les uns des autres, parce que tes parents ont toujours mille choses à faire ou qu’ils rentrent tard, ne crois jamais que tu ne peux rien faire pour améliorer une situation. Si les autres ne changent pas, pas parce qu’ils ne le veulent pas mais simplement parce qu’ils n’y pensent pas. Toi, tu peux décider de changer. Alors, vas-y !
  • Lorsque tu t’ennuies, que tu tournes en rond, parce que tu ne sais pas quoi faire, parce que rien ne t’intéresse beaucoup, n’allume pas la télévision pour que le temps passe plus vite. Au contraire, utilise tes talents, ta créativité et ton imagination. Tu peux construire des petites choses avec des objets du quotidien comme un avion en bouchons de liège ou un bateau en pinces à linge ...


Si vous ne l'avez pas encore fait, découvrez notre premier article sur la philosophie Ho'oponopono et comment la mettre en pratique aujourd'hui en famille ! 

Pour en savoir plus sur l'ouvrage Le Ho’oponopono en famille d'Aurore Aimelet, c'est par ici : 

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR - Aurore AIMELET

Aurore Aimelet est journaliste indépendante spécialisée en psychologie et parentalité et elle travaille notamment pour Psychologies Magazine.

Partager