Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !

Scolarité

L'apprentissage de la lecture : pourquoi tant de stress ?

6-10 ans
L'apprentissage de la lecture : pourquoi tant de stress ?

La lecture est un apprentissage capital et complexe, un passage important pour les enfants qui tourmente plus d'un parent !

Capital, car il ouvre la voie de l’autonomie : un enfant qui sait lire pourra se débrouiller plus facilement au quotidien, devenir plus indépendant et prendre ses propres décisions. Cependant il est aussi complexe, et certains d’entre nous s’en souviennent ! En effet, la lecture requiert à la fois de nombreuses capacités (comme l’attention ou la mémoire), des savoirs (connaître les lettres de l’alphabet...) et des savoir-faire (trouver le sens d’un mot grâce à ses connaissances, son contexte...). Il s’agit donc d’un processus long et difficile.

Majoritairement les parents se prêtent au jeu de l’accompagnement dans l’apprentissage de la lecture de leurs enfants même si parfois il en effraie quelques-uns ! Un parent qui aura eu lui-même eu du mal à apprendre à lire, ou qui sent son enfant en difficulté (à tort ou à raison), pourra se montrer en effet plus inquiet. Il risque alors de transmettre son stress à son petit apprenti lecteur et de le rendre moins « disponible » dans son apprentissage. Le rôle de l’enseignant est alors d’accepter cette peur, de rassurer les parents et de les aider à dédramatiser.

Voici trois conseils pour être des parents zen !

AYEZ CONFIANCE DANS LES APTITUDES DE VOTRE ENFANT

Plus vous serez confiant, plus votre enfant se montrera ouvert à l’apprentissage de la lecture. A priori, il n’y a pas de raison qu’il n’y arrive pas ! Ne le comparez pas avec les autres enfants de sa classe. La lecture est un apprentissage long et variable pour chacun.

Si un vrai problème se présente, les enseignants le détecteront assez rapidement et vous en parleront.

CREER UN ENVIRONNEMENT PROPICE A LA LECTURE

L’enfant apprend beaucoup par imitation et s’il voit ses parents lire régulièrement (et qui plus est, avec plaisir !), cela ne fera qu’ajouter à son envie d’apprendre. Cependant, il ne s’agit pas, ici, de jouer le rôle du grand lecteur si vous n’en êtes pas un, mais par contre de montrer l’intérêt de la lecture dans sa vie. En effet, la lecture est un outil du quotidien qu’il est bon de valoriser. Que vous lisiez des recettes, des magazines ou des mails, … elle est omniprésente.

A la maison, il est important que votre enfant ait quelques livres à sa disposition (voir l’article « Comment lui donner le goût de la lecture »). Si c’est possible, offrez-lui un livre de temps en temps et laissez-le choisir librement le sujet qui l’intéresse.

L’ENCOURAGER

Instaurez un moment quotidien (et joyeux !) de lecture partagée. Lisez-lui un livre ou écoutez-le lire s’il le souhaite, même s’il en est encore à ses prémices. Pas besoin d’y passer des heures, l’idée est d’y prendre du plaisir. Ne l’obligez pas à lire s’il préfère que ce soit vous : certains enfants ont besoin d’être « au point » avant de pouvoir lire « en public ».

Enfin un dernier conseil pour les parents gênés par la méthode de lecture choisie ou par des difficultés persistantes de son enfant : rencontrez l’enseignant, parlez-lui directement et préservez votre enfant de vos doutes autant que possible.

Pour continuer à vous informer, retrouvez Apprendre à se lire, dans la collection Les ateliers pour grandir ensemble, le dernier ouvrage de Stéphanie Grison :

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR - Stéphanie GRISON

Après avoir suivi des études d'histoire de l'art, Stéphanie Grison a passé le concours de Professeur des écoles. Elle enseigne depuis maintenant 20 ans auprès d'enfants de classes maternelle, élémentaire et auprès de petits groupes d'enfants confrontés à des difficultés dans leur apprentissage de la lecture.

Partager