Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !

Scolarité

Le cycle 1 (maternelle) : que va-t-il apprendre ?

3-6 ans
Le cycle 1 (maternelle) : que va-t-il apprendre ?

En maternelle, votre enfant aborde les cinq grands domaines d’apprentissage qui, tout au long de sa scolarité, le conduiront à l’autonomie : le langage, l’exploration du monde, les outils de mesure, l’expression artistique et les activités physiques. Revue de détail.

Le langage

Entre 2 et 4 ans, les enfants s’expriment beaucoup avec des moyens non verbaux. Pour apprendre à parler, ils reprennent des mots qu’ils entendent autour d’eux. Après 4 ans, la syntaxe des enfants s’améliore, leur lexique s’étoffe et ils produisent des énoncés de plus en plus précis. C’est aussi à cet âge-là qu’ils découvrent que les personnes pensent et ressentent différemment l’une de l’autre. Ils commencent donc à agir volontairement avec le langage et ils constatent les effets que les mots peuvent produire sur l’autre. À l’école maternelle, le langage est une condition essentielle de la réussite. Le langage oral est stimulé et structuré. L’entrée dans l’écrit se fait progressivement. L’objectif de cet apprentissage est de permettre à l’enfant de donner son avis, de poser une question, d’exprimer un besoin. En somme, de communiquer avec les autres, de se faire comprendre et de comprendre.

L’exploration du monde

Dès leur naissance, grâce à l’exploration, les enfants perçoivent intuitivement certaines dimensions spatiales et temporelles de leur environnement immédiat. Ainsi, ils commencent à évaluer les distances qui les séparent d’un objet ou d’un lieu, (« c’est près », « c’est loin ») même s’ils ne savent pas les mesurer. Ils commencent aussi à parler de leurs souvenirs et à exprimer des souhaits pour le futur mais de manière encore limitée. L’un des objectifs de l’école maternelle est de les amener peu à peu à comprendre le temps et l’espace.

Autrement dit « hier », « demain », « ici » et « ailleurs » ne sont plus des notions abstraites. Non seulement cette nouvelle façon de voir leur donne des repères, mais elle les amène aussi à dépasser leur propre point de vue et à comprendre celui des autres. En comparant leur perception de l’espace et du temps avec celle des autres autour de notions universelles, ils commencent à s’apercevoir que le monde ne tourne pas uniquement autour d’eux-mêmes et peuvent ainsi commencer à raisonner.

Les outils de mesure

Les enfants, dès le plus jeune âge, ont une intuition des grandeurs qui leur permet de comparer et d’évaluer de manière approximative les tailles (« c’est grand comme ça »), les volumes (« c’est gros » « c’est petit ») et les collections (« beaucoup » « pas beaucoup »). Dès l’entrée en maternelle, ils savent énoncer le début des suites numériques, mais sans comprendre encore ce que sont les quantités et les nombres. Progressivement, les élèves apprennent en classe à exprimer les tailles et le rang dans une liste. Cette nouvelle capacité de mesurer leur environnement leur permet de structurer leur pensée et de déterminer leur propre place dans le monde.

Les activités artistiques

Elles stimulent l’imagination de l’enfant et lui donnent l’occasion d’éprouver des émotions et des sensations nouvelles. Ces activités développent sa sensibilité. Elles comprennent les arts visuels (peinture, sculpture, photo, cinéma, arts numériques) mais aussi les sons (chansons, musique) et le spectacle vivant (danse, théâtre, cirque, marionnettes). À l’école maternelle, elles constituent la première étape du parcours d’éducation artistique et culturelle que tout élève accomplit durant sa scolarité.

Les activités physiques

Elles contribuent au développement moteur, sensoriel, affectif, intellectuel et relationnel de l’enfant. Ces activités permettent aux élèves d’explorer leurs possibilités physiques et les aident à mieux se situer dans l’espace. Elles sont également l’occasion d’échanger avec les autres élèves – notamment lors de jeux collectifs – et permettent de mettre en pratique le respect de l’égalité et des règles. Les activités physiques contribuent autant à leur santé physique que psychologique.

Retrouvez nos articles pour en savoir plus sur :

Partager