Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !

Mentions légales

Activités

Le tricot pour éveiller les intelligences de mon enfant

3-6 ans
Le tricot pour éveiller les intelligences de mon enfant

Dans leur ouvrage "Éveiller les intelligences multiples de son enfant", Bruno Hourst et Albane de Beaurepaire nous proposent une multitude d’activités tirées du quotidien pour éveiller les différentes intelligences de son enfant.  Le tricot en fait partie. Une maille à l'envers, une maille à l'endroit. C'est parti !

LE TRICOT, ACTIVITÉS ANTI-STRESS

Apprendre à tricoter à son enfant présente de nombreuses vertus. Surnommé par certain(e)s le «  nouveau yoga  », le tricot est devenu l’activité branchée du parent qui souhaite que son enfant se recentre après une journée d’école. Grâce aux gestes répétitifs qu’il nécessite, le tricot développe patience et concentration.

On peut commencer à apprendre le tricot à un enfant dès trois ans, en vous rappelant que sa capacité de concentration est encore restreinte à cet âge : mieux vaut des séances courtes qui lui donnent envie de continuer qu’une longue séance qui l’en dégoûte à jamais.

Si vous n’avez pas à portée de main une grand-mère ou un voisin qui sache tricoter, il existe des kits permettant aux enfants de se familiariser avec la technique du tricot et de réaliser leurs premières créations.

LE MATÉRIEL

Pour tricoter, il faut un assortiment de laines de différentes couleurs et des aiguilles à tricoter. Recherchez autour de vous de quoi vous fournir en matériel bon marché : brocantes, ou votre voisine qui se fera un plaisir de prêter son matériel et de donner ses conseils.

ACTIVITÉS DE LAINE ET DE TRICOT

Le premier objet incontournable à réaliser avec de la laine est le pompon, avec le risque que votre enfant veuille ensuite en mettre partout.

Voici la technique :

  • Tracez deux cercles sur un morceau de carton à l’aide d’un verre.
  • Découpez les deux cercles et créez un trou d’environ 2 cm de diamètre au centre. Cela n’a pas besoin d’être parfait. Superposez les deux cercles.
  • Coupez environ 1,50 m de laine. Accrochez un bout du fil entre le trou central et la bordure des cercles en carton. Puis demandez à votre enfant de passer alternativement la laine dans le trou central et à l’extérieur, en recouvrant progressivement les ronds en carton. Continuer ainsi plusieurs tours jusqu’à épuisement du fil de laine.
  • Passez une paire de ciseaux entre les deux ronds en carton et coupez sur tout le pourtour.
  • Passez un fil de laine double entre les deux cercles cartonnés, faites un nœud et serrez fort.
  • Faites une encoche dans les cercles en carton afin de les retirer du pompon.
  • Égalisez les fils du pompon si nécessaire.

La star des points de tricot, car le plus simple, est le point mousse . Commencez avec des modèles simples, comme un carré au point mousse pour habituer votre enfant aux aiguilles. Lorsque le geste est maîtrisé, il pourra se lancer dans la réalisation d’une écharpe : c’est facile à faire et c’est parfait pour les débutants. Dès les premières températures basses, votre enfant pourra la porter avec fierté. Ou bien il pourra l’offrir à sa grand-mère.

Commencez avec des aiguilles en plastique, plus légères et plus maniables que celles en bois. Les grosses aiguilles, associées à de la laine épaisse, permettent de voir le travail avancer rapidement. Évitez les aiguilles trop fines qui empêchent de bien voir les mailles.

Une autre alternative pour apprendre à tricoter à son enfant consiste à utiliser uniquement les doigts. Plus facile, cette technique rappelle la technique du crochet. Cherchez sur Internet des vidéos de démonstration, entraînez-vous et faites participer votre enfant – et toute la famille.

Vous trouverez sur Internet des activités de difficulté croissante pour se familiariser dès trois ans avec le tricot : fabriquer des jouets, décorer sa chambre ou se créer des vêtements (bonnet, mitaines, écharpes, etc.).

INTELLIGENCE MISES EN ŒUVRE dans le tricotage

  • Intelligence corporelle / kinésthésique : renforcer la coordination oeil-main et la motricité fine ;
  • Intelligence visuelle / spatiale : transformer un bout de tissu plat ou des brins de laine en un objet tridimensionnel ; visualiser les actions à entreprendre et le produit final ; rechercher une esthétique de l’objet créé ;
  • Intelligence logique / mathématique : déterminer la séquence logique des opérations à faire, étape par étape ; effectuer des calculs mathématiques : les dimensions du produit final, la quantité de tissu ou de laine nécessaire etc.
  • Intelligence intrapersonnelle : la couture et le tricotage sont des activités que l’on pratique seul, ce qui satisfait simultanément la créativité et l’introspection ;
  • Intelligence interpersonnelle : entrer en relation avec des personnes maîtrisant ces techniques ; fabriquer des cadeaux à offrir.

De plus, la couture et le tricotage développent la patience, la constance et la concentration. Les enfants doivent être calmes et concentrés lorsqu’ils guident leurs doigts dans le processus lent et rythmé de fabrication d’un objet ou la réalisation de rangs de mailles.

Pour en savoir plus sur les intelligences multiples et retrouver une multitude d’activités tirées du quotidien pour éveiller son enfant et nourrir le lien parent-enfant, nous vous conseillons l'ouvrage "Éveiller les intelligences multiples de son enfant", de Bruno Hourst et Albane de Beaurepaire, dans la collection Côtés Parents aux Editions Hatier (parution le 28 août).

Continuez aussi la lecture sur Parentips avec l'article "Huit univers, huit formes d'intelligences" et retrouvez une autre activité "Du jardinage pour éveiller les intelligences de mon enfant".

CET ARTICLE A ÉTÉ COÉCRIT PAR - Bruno HOURST

Bruno Hourst a été ingénieur et enseignant en lycée public. Il est l'auteur de nombreux ouvrages de pédagogie appliquée.

ET - Albane DE BEAUREPAIRE

Albane de Beaurepaire est conférencière et formatrice. Elle propose des outils pédagogiques performants en milieu scolaire et dans le monde de l'entreprise.

Partager