Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !

Scolarité

Les méthodes de lecture : partenariat avec l’école ou résistance ?

3-6 ans
Les méthodes de lecture : partenariat avec l’école ou résistance ?

La lecture est un apprentissage indispensable qui ouvre la voie de l’autonomie. Au vu de son importance, c’est un sujet qui fait parler et les avis sur la question divergent inévitablement. Entre la méthode syllabique, la méthode globale, la méthode mixte ou encore la méthode Montessori… on ne sait plus où donner de la tête !

Voici ici présentées les quatre méthodes de lecture les plus répandues.

Il s’agit simplement de faire un rapide descriptif de chacune d’entre elles, mais en aucun cas de prendre parti pour l’une ou l’autre de ces méthodes.

LA MÉTHODE SYLLABIQUE

Elle préconise de commencer l’apprentissage de la lecture par l’apprentissage du code (les 26 signes symboliques que sont les lettres). Il s’agit d’apprendre le son que fait chaque lettre de l’alphabet puis le son que fait chaque groupement de lettres. Cette méthode part donc de l’élément le plus simple du langage écrit pour aller vers le plus complexe : de la lettre à la syllabe, de la syllabe au mot, du mot à la phrase, de la phrase au texte.

LA MÉTHODE GLOBALE

Elle préconise de rentrer dans l’écrit par la mémorisation de mots de manière globale, comme s’ils étaient des images. Cette méthode part du principe que l’enfant perçoit mieux des ensembles organisés qui ont un sens (les mots), plutôt que des éléments sans signification (les syllabes).

LA MÉTHODE MIXTE

Elle préconise une entrée dans l’apprentissage par une approche globale, qui laisse place rapidement (en quelques semaines) à une approche syllabique ; c’est la combinaison des deux méthodes citées précédemment. Il s’agit dans cette méthode d’assurer une continuité entre l’école maternelle, dans laquelle les enfants ont déjà photographié, mémorisé un certain nombre de mots (les jours de la semaine, les prénoms des élèves, les noms des meubles présents dans la classe…) et l’école élémentaire.

LA MÉTHODE MONTESSORI

Cette méthode a pour caractéristique de prendre en considération les différents rythmes et types d’intelligence des enfants et d’adapter les moyens d’apprentissage en fonction de chacun. Le matériel proposé vise donc à faire appel à tous les sens mis en jeu dans cet apprentissage : l’ouïe (l’écoute de sons, de mots, de textes), la vue (visualiser les lettres en jouant avec), le toucher (en passant son doigt sur des lettres rugueuses qui permettent d’en appréhender la forme).

Quelle que soit la méthode de lecture choisie par l’enseignant de votre enfant, il est important de vous mettre dans un système de partenariat avec l’école plutôt que dans la confrontation.

Le choix de la méthode de lecture se fait par l’enseignant. Se confronter à ce choix créerait une résistance qui empêcherait à votre enfant de bien apprendre. Pendant le processus long et complexe d’apprentissage de la lecture, il a besoin de sérénité et de concentration. Toutes les tensions seront un frein à ses progrès car il ne saura plus à quel saint se vouer !

Vous avez évidemment le droit d’avoir un point de vue sur la question, mais il est préférable de parler de vos doutes à l’enseignant plutôt que de formuler votre désaccord devant votre apprenti lecteur.

Enfin, quelle que soit la méthode de lecture, accompagnez-le ! Vous avez un rôle clé à jouer pour créer un environnement serein et propice à la lecture pour votre enfant (voir l’article « L'apprentissage de la lecture, pourquoi tant de stress ? »).

Pour continuer à vous informer, retrouvez Apprendre à se lire, dans la collection Les ateliers pour grandir ensemble, le dernier ouvrage de Stéphanie Grison :

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR - Stéphanie GRISON

Après avoir suivi des études d'histoire de l'art, Stéphanie Grison a passé le concours de Professeur des écoles. Elle enseigne depuis maintenant 20 ans auprès d'enfants de classes maternelle, élémentaire et auprès de petits groupes d'enfants confrontés à des difficultés dans leur apprentissage de la lecture.

Partager