Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !

Mentions légales

Scolarité

Les pédagogies alternatives, pour en savoir plus et mieux les comprendre

6-10 ans
Les pédagogies alternatives, pour en savoir plus et mieux les comprendre

L’irruption des pédagogies alternatives dans le paysage éducatif est peut-être l’un des phénomènes les plus marquants en éducation au XXIe siècle. Elles ne sont pas un effet de mode mais bien une tendance de fond des systèmes éducatifs contemporains.

Sylvain Wagnon, Professeur des Universités en sciences de l’éducation, Spécialiste des pédagogies alternatives, nous invite à comprendre et à mettre en application les grands principes de ces pédagogies. Pour aller plus loin, approfondir le sujet et diversifier les supports, voici un lexique portant sur les notions relatives à chacune des pédagogies abordées.

LEXIQUE

Activité de recherche
Les pédagogies nouvelles et alternatives soulignent l’importance des activités de recherche. L’objectif est d’apprendre en expérimentant et en structurant ses apprentissages par un projet avec des objectifs précis. Les activités de recherche mettent l’accent sur le travail en groupe, la recherche documentaire, la confrontation des sources différentes et l’élaboration d’hypothèses.

Activité libre
Une activité qui permet à l’enfant une expression la plus choisie et la plus proche de ses propres envies.

Anthroposophie
Une philosophie spirituelle créée par Rudolf Steiner (1861-1925), directement issue de la théosophie, qui vise à connaître la nature de l’être humain dans une visée spirituelle assumée.

Apprentissages
L’ensemble des processus éducatifs permettant l’évolution de l’enfant en adulte. Les apprentissages ne sont pas, dans les pédagogies nouvelles et alternatives, exclusivement cognitifs mais aussi informels, dans des relations pédagogiques de confiance entre l’enseignant et les élèves.

Autonomie
Finalité éducative, mais aussi un objectif permanent à travers des activités spécifiques pour créer des espaces de parole, valoriser les échanges et développer le vivre ensemble.

Bien-être
Le bien-être comme idéal d’épanouissement de l’enfant est déjà présent dans les pédagogies d’éducation nouvelle du début du xxe siècle, mais cette notion prend une importance grandissante dans les actuelles pédagogies alternatives comme finalité éducative.

Bienveillance
Notion utilisée en éducation comme base d’une nouvelle relation pédagogique entre l’enseignant et les élèves, fondée sur le respect mutuel et la volonté de l’enseignant de valoriser les progrès des élèves.

Butinage pédagogique
Les nouvelles pédagogies alternatives du début du xxie siècle souhaitent puiser leurs principes et leurs pratiques dans différentes pédagogies. Si les pédagogies Montessori, et dans une moindre mesure Freinet, sont privilégiées, les nouvelles écoles créées n’hésitent pas à se référer à d’autres courants (Steiner, Sudbury School) ou à des activités alternatives (méditation, yoga). Tout ceci crée une hybridation pédagogique autour d’un point commun : une redéfinition des relations pédagogiques entre les enfants et les adultes.

Casa dei bambini
Première école fondée en 1907 par Maria Montessori (1870-1952). Elle publie en 1909 La pédagogie scientifique, ouvrage théorisant ces expérimentations pédagogiques au sein de l’école.

Centres d’intérêt
Le pédagogue Ovide Decroly (1871-1932) propose des apprentissages structurés autour de quatre « centres d’intérêt » ou idées-pivots associant des besoins individuels et sociaux (se nourrir, se prémunir contre les intempéries, se défendre, agir et travailler). Les centres d’intérêt sont en lien direct avec les besoins et intérêts des enfants.

Classe inversée
Démarche pédagogique visant à répondre aux besoins individuels des élèves par une inversion des processus d’apprentissages en classe et à la maison. À la maison, les élèves étudient une partie des cours en ligne. En classe, ils travaillent en groupe sur la compréhension des savoirs étudiés à la maison.

Climat scolaire
Prise en compte des différentes conditions permettant de favoriser les apprentissages, le bien-être, l’épanouissement des élèves et l’optimisation des conditions de travail au sein de l’école.

Coéducation
Terme désignant au xixe siècle la nécessité d’un ensemble mixte filles-garçons. Aujourd’hui, cette notion indique le besoin d’une éducation harmonieuse entre parents et l’école.

Conseils
Les conseils sont une instance majeure de la plupart des pédagogies nouvelles et alternatives. Leurs fonctions sont multiples : espace de parole, d’expression, de médiation, de réparation, de prise de décision. Ils représentent des moyens de pratiquer la démocratie au quotidien. Chaque courant éducatif alternatif a mis en place ses propres modalités de conseils qui permettent aux enfants plus ou moins de prises de décisions.

Coopération
Initialement issue de la pédagogie de Célestin Freinet (1896-1966), la coopération est un ensemble de situations d’apprentissages et de pratiques visant à développer l’entraide entre élèves. Sont directement liés à cette coopération le travail par groupes, les ateliers, le tutorat ou les conseils.

Développement personnel
Notion très générale précisant la volonté des pédagogies nouvelles et alternatives d’être centrées sur l’enfant et son développement et la capacité à trouver ses propres ressources en lien avec l’autre et le monde qui l’entoure.

Échanger
Les pédagogies nouvelles et alternatives entendent développer l’entraide et la coopération par des apprentissages favorisant les échanges et les partages.

Éducation horizontale
Notion proposant de repenser radicalement l’éducation traditionnelle, dite verticale, entre l’adulte et l’enfant. L’éducation horizontale s’oppose à une « domination adulte » et prône la liberté la plus importante de l’enfant dans les apprentissages.

Éducation intégrale
Notion théorisée au xixe siècle par le pédagogue Paul Robin (1837-1912) précisant que l’enseignement doit prendre en compte l’ensemble des facettes d’un ensemble, qu’il s’agisse des capacités cognitives, émotionnelles, corporelles ou créatrices.

Éducation nouvelle
Terme regroupant les pédagogies qui se développent à la fin du xixe et au début du xxe siècle autour des pédagogues Maria Montessori, Ovide Decroly, Rudolf Steiner, Élise et Célestin Freinet. Grâce au développement de la psychologie de l’enfance auquel ils prennent part, les différents courants de l’éducation nouvelle soulignent la nécessité de transformer l’enseignement et l’éducation face à un enseignement traditionnel fondé sur le savoir de l’enseignant.

Éducation positive
Terme désignant une éducation fondée sur le respect des droits et des besoins des enfants et des adultes par des relations humaines plus compréhensives, empathiques et constructives.

Empathie
Désigne en éducation le besoin de prendre en compte l’enfant, ses émotions et ses besoins pour développer au mieux les apprentissages et l’épanouissement affectif.

Ermitage (l’)
École fondée en 1907 par Ovide Decroly à Bruxelles. Le pédagogue belge élabore sa pédagogie par l’observation et l’expérimentation des enfants de cette école et de l’Institut, fondé en 1901 pour les enfants porteurs de handicaps.

Erreur
L’erreur est perçue dans les pédagogies nouvelles et alternatives comme un processus normal pour progresser. Il ne s’agit pas de sanctionner ou de refuser l’erreur, mais bien de s’en servir pour comprendre et progresser.

Esprit absorbant
Notion définie par Maria Montessori pour faire comprendre que l’enfant capte et absorbe tout ce qui vient de son environnement. Cette notion souligne l’importance de bien préparer les apprentissages et d’être attentif à la façon avec laquelle on s’adresse aux enfants.

Eurythmie
Définie comme « l’art du mouvement », cette activité est issue de l’anthroposophie et de la pédagogie Steiner. Elle doit permettre le développement de toutes les aptitudes corporelles et émotionnelles dans une danse rituelle.

Évaluer
Contrairement à ce qui est souvent dit, les pédagogies nouvelles et alternatives évaluent, mais il s’agit avant tout d’une évaluation liée à l’observation de l’enfant, de ses progrès, de son évolution et non pas d’une évaluation notée et pouvant être perçue comme une sanction.

Forest School
Courant international qui précise l’importance de la nature dans tous les apprentissages et la nécessité d’une « connexion » des enfants à leur environnement.

Forme scolaire
La forme scolaire « classique » désigne à la fois un espace spécifique symbolisé par la salle de classe, un temps particulier structuré en heures de cours, des cours qui organisent la transmission des savoirs et la relation entre l’enseignant et les élèves. Fondée sur la toute-puissance de l’enseignant et la volonté de transmettre le maximum de savoirs, la forme scolaire historique, conçue par Jean-Baptiste de La Salle au xviie siècle, puis entérinée par les différents régimes au cours du xixe siècle, est remise en cause par les pédagogues d’éducation nouvelle dès la fin du xixe siècle.

Globalisation
Notion élaborée par Ovide Decroly, soulignant la nécessité de prendre en compte le fait que l’enfant perçoit d’abord globalement les choses avant d’en détailler les différents éléments.

Hyper-parentalité
Terme désignant les dérives possibles de parents qui veulent, le plus souvent inconsciemment, contrôler le devenir de leurs enfants. Cette tendance est la conséquence de la pression d’une société qui demande de plus en plus aux parents d’être responsables de l’éducation, mais aussi de stratégies parentales visant à un surinvestissement éducatif et à une volonté de voir dans leur enfant un être unique et singulier.

Informels (apprentissages)
La notion d’apprentissages informels souligne l’importance et, pour certains courants alternatifs, la primauté des apprentissages non dirigés, non contrôlés issus de la liberté de l’enfant de choisir ce qu’il veut faire. De façon plus générale, les apprentissages informels désignent les apprentissages liés au développement d’un enfant, sans lien avec un cadre scolaire ou institutionnel.

Jardin d’enfants
Terme désignant les lieux d’apprentissages de la petite enfance. Ce terme fut choisi pour mettre l’accent sur l’idée que les lieux d’apprentissages sont comme des pépinières où les enfants grandissent et se développent.

Jeu libre
Lié aux activités libres, le jeu libre, très présent dans toutes les pédagogies nouvelles et alternatives, est un apprentissage informel puisqu’il n’a pas d’objectif pédagogique précis. Il s’agit de laisser l’enfant jouer, créer selon ses envies, mais en prenant en compte les contraintes et règles d’un jeu.

Jeux
Les jeux sont pour les pédagogies nouvelles et alternatives à la fois une activité et le pivot des apprentissages. Jouer est perçu comme l’outil majeur de motivation, de plaisir d’apprendre et de développement de la curiosité et de la créativité des enfants, des adolescents et des adultes. Le jeu peut posséder un objectif pédagogique précis ou être un moment privilégié pour l’enfant de créer, construire, penser et expérimenter sans but autre que celui de jouer.

Manuel scolaire
Les pédagogies nouvelles et alternatives utilisent le moins possible les manuels scolaires. Perçus comme des carcans obligeant l’enseignant et les élèves à suivre un schéma tout fait, les manuels scolaires sont remplacés par des activités de recherches et par les recherches documentaires.

Méthode naturelle
Notion largement utilisée par les pédagogies nouvelles et alternatives pour souligner qu’elles prennent en compte les besoins physiologiques de l’enfant et que les apprentissages proposés ne sont ni coercitifs ni contraires à la nature de l’enfant.

Mi-temps pédagogique
Organisation qui permet de réserver les activités cognitives pour la matinée et de privilégier les activités créatrices et motrices dans l’après-midi. Elle prend ainsi en compte le rythme biologique des enfants.

Mixité
Une nécessité pour toutes les pédagogies nouvelles et alternatives qui placent l’égalité garçon-fille comme un préalable à tout épanouissement individuel et collectif.

Motivation
Pour toutes les pédagogies nouvelles et alternatives, la motivation et l’intérêt sont les moteurs des apprentissages. En permettant le plus possible à l’enfant d’agir par lui-même et d’expérimenter, les pédagogies alternatives veulent donner du sens aux apprentissages et développer ainsi la motivation et la curiosité.

Multi-âge
Les classes multi-âges sont proposées par les pédagogies nouvelles et alternatives conformément à l’idée d’une efficacité accrue d’entraide et de coopération entre élèves de différents âges ainsi que d’une possibilité de tutorat.

Neuro-éducation
Discipline issue des découvertes en sciences cognitives qui entend transformer l’éducation par le biais des recherches neuroscientifiques.

Numérique
Le numérique transforme nos sociétés et les pédagogies nouvelles et alternatives ont été particulièrement attentives à cette mutation. La pédagogie Freinet, soucieuse d’établir des liens de communication entre l’enfant et les autres, à l’époque de Célestin et Élise Freinet avec l’imprimerie, a su profiter du tournant numérique pour accroître les activités liées à la connaissance d’un tel outil. La pédagogie Decroly maintient l’idée d’une compréhension des mécanismes des outils numériques afin d’en saisir tous les intérêts, les limites et les dangers. La pédagogie Steiner estime nécessaire de ne pas précipiter les apprentissages numériques mais d’acquérir une créativité et une autonomie avant un usage du numérique.

Pédagogie active
Terme désignant toutes les pédagogies qui proposent des activités permettant aux enfants d’agir et d’expérimenter.

Pédagogie de projet
Pivot de toutes les pédagogies actives, il s’agit d’une démarche pédagogique ayant pour but d’établir des objectifs concrets et explicites pour les élèves en vue de l’élaboration d’un projet individuel ou collectif.

Pédagogie par la nature
Pédagogie qui se structure par la connaissance de la nature et une volonté de développer le plaisir et la curiosité d’apprendre à partir de tous les éléments naturels.

Périodes sensibles
Concept réaffirmé par Maria Montessori qui désigne les différentes étapes et strates de développement et d’apprentissages de l’enfant. Cette notion lui permet de structurer les apprentissages en fonction des différentes périodes de développement psychologique.

PISA
Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Programme for International Student Assessment) : une enquête qui a lieu tous les trois ans auprès des jeunes de quinze ans sur l’acquisition de savoirs et savoir-faire ainsi que sur des éléments de la vie quotidienne et de l’organisation scolaire.

Positivité
Notion qui tend à développer les valeurs de bienveillance, d’altruisme et de résilience en éducation.

Programme
Document institutionnel composé des contenus et des compétences à acquérir au cours de la scolarité. Les programmes sont la plupart du temps jugés contraignants par les pédagogies nouvelles et alternatives et contraires aux principes d’un développement harmonieux de l’enfant.

Punition
Les pédagogies nouvelles et alternatives refusent les punitions perçues comme humiliantes et sans réelle efficacité. Sur le plan des apprentissages, les punitions sont remplacées par des remédiations et, sur le plan humain, par la réparation qui permet une responsabilisation.

Révolution copernicienne
Terme utilisé par le pédagogue Adolphe Ferrière (1879-1960), puis repris par les pédagogues d’éducation nouvelle, pour faire comprendre la nécessité d’une révolution globale de l’éducation et de l’enseignement en ne basant pas toute la pédagogie sur les savoirs, mais aussi sur les besoins et les intérêts de l’enfant.

Rythme de l’enfant
Les pédagogies nouvelles et alternatives mettent l’accent sur l’importance du rythme de l’enfant. La prise en compte du rythme biologique, cognitif et affectif dans toutes les activités permet d’envisager l’enfant dans sa globalité.

Sensibilisation écologique
Très présente dans toutes les pédagogies nouvelles et alternatives, la sensibilisation écologique vise à développer une conscience écologique citoyenne en s’intégrant dans la plupart des activités pédagogiques.

Sudbury Valley School
Créée notamment par Hanna et Daniel Greenberg en 1968 aux États-Unis (Massachusetts), l’école est devenue le modèle pédagogique des écoles démocratiques (EUDEC) en Europe.

Summerhill
École créée en 1921 par Alexander Neill (1883-1973), symbole d’une éducation fondée sur la liberté et popularisée par l’ouvrage de Neill en 1960 Libres enfants de Summerhill.

Tâtonnement expérimental
Notion très présente dans la pédagogie d’Élise et Célestin Freinet, établissant la nécessité pour l’enfant d’expérimenter et d’avancer petit à petit par sa propre expérience.

Théâtre
Activité privilégiée par les pédagogies nouvelles et alternatives car elle permet de dépasser les seules disciplines scolaires et offre l’occasion aux enfants de développer leurs capacités motrices, créatrices et émotionnelles.

Théosophie
Une approche philosophique et spirituelle, qui se définit comme une recherche de la vérité ou de la « sagesse divine ». Fondée par des auteurs de l’Antiquité, elle fut reprise au xixe siècle par la société théosophique. L’objectif est par l’étude des textes anciens de comprendre les points communs entre toutes les religions orientales et occidentales. Maria Montessori fut influencée par la théosophie et Rudolf Steiner dirigea la section allemande de la société théosophique avant de s’en éloigner pour créer sa propre démarche – l’anthroposophie – sur des bases similaires.

Travail par groupe
Organisation particulière de la classe, mais aussi une autre façon de concevoir les apprentissages. La pédagogie Freinet souligne tous les intérêts de l’entraide et de la coopération dans ce travail par groupe.

Tutorat
Démarche développant une formation individualisée entre l’enseignant et les élèves et surtout entre élèves d’âges différents.

Vivre ensemble
En éducation, cette notion désigne l’ambition d’élaborer des pratiques qui permettent les échanges, le respect de l’autre, des différences de chacun et l’apprentissage à l’esprit critique.

Waldorf
Créée par Rudolf Steiner en 1919, cette première école regroupe les enfants des salariés de l’usine Waldorf à Stuttgart en Allemagne.

CET ARTICLE A ETE REDIGE PAR - Sylvain WAGNON

Professeur en sciences de l’éducation à l’Université de Montpellier, Sylvain Wagnon est responsable du Centre d’étude en histoire de l’éducation de la faculté d’éducation (Cedrhe).

Partager