card

Développement de l'enfant|Scolarité|Vie quotidienne

Les pédagogies alternatives : une nouvelle forme d'éducation

Les créations d’écoles alternatives se multiplient depuis le début du xxie siècle en Europe. Cet élan doit toutefois être relativisé car numériquement le nombre d’enfants scolarisés dans des structures dites alternatives en France est de quelque 60  000 enfants. L’augmentation du nombre d’enfants appartenant à ce type de structures est réelle avec un accroissement exponentiel de plus de 30 % ces trois dernières années.

Une nouvelle réflexion autour du système éducatif français

La compréhension des pédagogies alternatives est au cœur des réflexions sur l’école, l’éducation et l’avenir de notre société.

Cet essor se situe dans un contexte particulier où le regard envers l’institution scolaire publique est de plus en plus critique. La perception d’un enseignement « traditionnel » ou classique en inadéquation avec l’évolution de la société et le rythme de l’enfant est véhiculée à tous niveaux par de plus en plus d’acteurs de l’éducation.

Les évaluations internationales comme PISA (Programme for International Student Assessment ou Programme international pour le suivi des acquis des élèves) marquent le succès de modèles différents de type finlandais qui privilégient d’autres façons de concevoir l’éducation. Tous ces éléments, différents dans leur nature, convergent vers une nouvelle réflexion à l’égard de l’éducation dans sa globalité. L’étude des pédagogies alternatives n’est pas seulement celle de pratiques et de techniques, mais c’est aussi une étude très politique, dans le sens noble du terme, des finalités éducatives.

À la question « quelle éducation voulons-nous ? » est toujours liée celle de « quelle société voulons-nous ? » Le choix d’une autre éducation n’est-il pas celui d’une autre société  ? Ces interrogations illustrent clairement l’actualité et l’importance des pédagogies alternatives pour l’avenir de tout le système éducatif et celui de nos sociétés. Les pédagogies alternatives ne sont donc pas un simple effet de mode et un mouvement marginal, mais bien une tendance lourde de notre société.

De nouvelles aspirations autour de l’épanouissement de l’individu

Simultanément, une part grandissante de la société s’intéresse et aspire à ce que l’on nomme le développement personnel.

L’essor de ce concept complexe et pluriel indique une volonté de prendre de plus en plus en compte les différentes facettes d’une individualité, de son individualité. Cette notion indique aussi une redéfinition, par le prisme du bien-être et du bonheur, de son existence, de celle de sa famille et de ses enfants. Ces considérations conjuguées participent à l’essor médiatique d’une autre éducation et des pédagogies alternatives. L’éducation est bien perçue ici comme la remise en cause de l’enseignement classique et des relations traditionnelles entre parents et enfants.

Penser les pédagogies alternatives est donc une question fondamentalement d’actualité qui met en lumière une autre façon de percevoir notre avenir, celui de nos enfants et de notre planète. L’ambition des pédagogies alternatives est d’incarner une autre voie, une autre façon d’éduquer, d’enseigner, de comprendre les apprentissages, de redéfinir les relations entre adultes et enfants, enfin de penser nos sociétés. Elles ne sont pas un effet de mode, mais une tendance de fond des systèmes éducatifs contemporains. Si elles ne laissent pas indifférent, c’est qu’elles sont révélatrices de l’évolution de nos sociétés et interrogent les systèmes d’éducation dans leur globalité.

Le fait que de plus en plus de parents veuillent une école différente pour leur enfant, une école qui accepte la singularité et le développement de la personnalité, est un phénomène social majeur. Par ailleurs, ces pédagogies alternatives – à l’exception notable du courant Freinet – s’épanouissent hors de l’école publique. Cela pose la question des relations avec l’enseignement public car il ne s’agit pas de deux mondes étanches  : les influences réciproques existent et certaines pédagogies, comme la pédagogie Montessori, intègrent petit à petit les classes traditionnelles.

En affirmant l’importance et parfois la primauté des apprentissages informels, les pédagogies alternatives proposent ainsi une réflexion sur la définition même de l’enseignement et pas seulement du cadre scolaire.

Si vous désirez en savoir plus sur les pédagogies alternatives, découvrez l'essai écrit par Sylvain Wagnon :

CET ARTICLE A ETE ECRIT PAR - Sylvain WAGNON

Professeur en sciences de l’éducation à l’Université de Montpellier, Sylvain Wagnon est responsable du Centre d’étude en histoire de l’éducation de la faculté d’éducation (Cedrhe).

Le livre du mois

La bienveillance, ça marche !

Laurence Dudek, psychothérapeute et psychopédagogue, créatrice de la méthode Éducation Efficace, nous livre plus de 60 témoignages et questions de ses lecteurs en y apportant ses éclairages et ses conseils basés sur les 10 clés de sa méthode.

  • 63 questions-réponses organisées en 8 thématiques : les relations familiales, le quotidien des parents, faire garder son tout-petit, l’école et la vie sociale, les comportements problématiques, les questions existentielles, protéger les enfants de la violence extérieure, l’adolescence.
  • Les 10 clés de la méthode Éducation Efficace, exposées de manière succincte et précise pour permettre à chacun d’expérimenter cette méthode éducative d’excellence, basée sur la bienveillance éducative.

Parution le 25 août 2021

En savoir plus
card

Vous souhaitez améliorer votre quotidien avec vos enfants ?

Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !