Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !

Mentions légales

Activités

L’histoire du petit rat Contin qui prenait souvent la nuit pour du gruyère

6-10 ans
L’histoire du petit rat Contin qui prenait souvent la nuit pour du gruyère

[Pour les enfants de 5 à 10 ans] Cette histoire a été écrite pour un enfant dont les parents étaient séparés et qui s’inquiétait toujours le soir venu, de ce qui se passait la nuit pour le parent chez qui il ne dormait pas, ce qui l’empêchait de s’endormir.

C’est une métaphore spécifiquement destinée aux troubles du sommeil et difficultés d’endormissement. À noter qu’elle a aussi fait ses preuves sur des adultes dont l’origine des insomnies est le surmenage.

Introduction

Installe-toi bien confortablement dans un fauteuil, sur un coussin bien accueillant, ou dans un lit, n’importe où pourvu que tu te sentes si bien que tu n’aies plus besoin de changer de place. Et tu peux prendre le temps de trouver la position qui te convient le mieux. Quand tu es bien installé, fais-moi un petit signe avec la tête, ou avec la main, pour me faire savoir que c’est OK. [On attend le signal de l’enfant.] Très bien !

Maintenant nous allons prendre deux ou trois grandes inspirations/expirations comme ceci […] en aspirant l’air par le nez [on le fait soi-même] et en soufflant bien par la bouche pour faire sortir l’air jusqu’au bout […] . Voilà, encore une fois […] et puis tranquillement une troisième fois […] . Tu sens que ton corps se détend, comme s’il devenait tout mou […] .

Maintenant tu peux fermer les yeux pour écouter seulement ma voix sans te fatiguer […] . Voilà tu te reposes, et tes yeux fermés font comme un écran de cinéma dans ta tête, un écran sur lequel tu vas pouvoir voir des images apparaître […] . Regarde bien, je vais t’aider, regarde l’écran derrière tes paupières […] et tu vas y voir apparaître […] un panda […] ou un chat […] tu le vois ? Quel animal est arrivé sur l’écran ? Décris-le-moi tout en gardant les yeux fermés pour bien le regarder : de quelle couleur est-il ? [On attend la réponse et on valide sans commenter : c’est un âne ? OK…] De quelle taille ? Il est debout ou couché ? Il bouge ? Que fait-il ? [On s’assure que l’animal qui apparaît est une image bienveillante et apaisante : tu te sens bien avec lui ? c’est un ami ? Si la réponse est « non », on fait venir un autre, qui est amical et avec lequel l’enfant se sent en sécurité.] OK voilà, maintenant que tu as vu cette image, tu sais que tu vas pouvoir en voir d’autres, celles qui viendront en écoutant ma voix […] et on va pouvoir commencer à raconter l’histoire.

 

L’histoire du petit rat Contin qui prenait souvent la nuit pour du gruyère

Cette histoire se passe il y a bien longtemps, en temps de souris, ce qui fait pour nous les humains, un temps très court en fait […] . Il faut savoir que, chez les petits rongeurs, nos minutes sont des jours et nos heures des années, bref, cette histoire se passe, on ne sait pas quand, cela dépend juste de qui on est […] .

Dans une arrière-cuisine bien tenue, il y a toujours un garde-manger rempli de ce qu’il faut, ni trop, ni trop peu. C’était le cas dans l’histoire que je te raconte. Derrière ce meuble, si essentiel au bon fonctionnement de la maisonnée, se nichait un petit rat, prénommé Contin […] .

On dit « se nicher », même lorsque la maison n’est pas une niche et la maison de Contin ne ressemblait ni à un nid, ni à une niche. Non, c’était une maison, bien installée derrière un meuble, qui ressemblait à un bateau et où Contin pouvait faire tout ce qu’il voulait […] et même parfois plus que ce qu’il aurait voulu, et parfois même un peu trop […] .

Seul maître à bord, le capitaine Contin n’avait pourtant pas encore les galons qui auraient pu lui permettre de piloter sans peur et sans reproche un tel navire. Et parfois, cela lui pesait et il n’en menait pas large […] . Il aurait préféré rester un petit marin encore quelque temps, le temps par exemple d’apprendre tout ce dont on a besoin pour devenir un grand navigateur […] .

Mais Contin n’avait pas toujours la patience d’attendre, ou l’occasion et, parfois, le temps lui manquait encore. Il mélangeait le passé, le présent et le futur : il pensait comme aujourd’hui alors qu’il agissait comme demain et que son coeur était hier […] . Tout ceci rendait sa vie un peu tendue, distendue même […] .

Toujours au garde à vous, il sursautait souvent et se mettait à galoper comme un beau petit diable, se croyant poursuivi. Et parfois, son coeur battait si fort que ses oreilles en bourdonnaient […] . Mais ses yeux restaient grands ouverts et bien à l’écoute comme le lui avaient montré ses parents qui avaient tous les deux cette rare qualité […] .

Bon, tout ceci faisait une vie un peu trop palpitante pour un petit rat qui n’avait pas décidé de devenir un aventurier. D’ailleurs, pour cela, il aurait fallu lui promettre un trésor suffisamment merveilleux pour qu’il puisse à la fois le désirer et le vouloir vraiment. Mais ça, il était encore un peu jeune pour le comprendre, ce serait pour plus tard […] . Son souci du moment, c’était surtout trouver la bonne recette pour accommoder son fromage à son goût, et c’est cela qu’il avait décidé de faire au moment même où se passe cette histoire […] .

C’est ainsi qu’il était allé rencontrer une souris malicieuse et savante qui connaissait beaucoup de choses de la vie des rongeurs et qui avait déjà aidé beaucoup de petits rats et même des rats moyens et des grands rats à remettre en ordre leurs bataillons lorsqu’ils étaient eux-mêmes prêts à le faire […] . Cette grande souris avait des grimoires et des chandelles dans sa bibliothèque. Chaque jour, elle grignotait une page de l’encyclopédie du fromage absolument délicieuse, qu’elle cuisinait d’une façon adaptée pour son invité du jour et cela avec tellement de civilité que les effets bénéfiques du repas s’en faisaient ressentir la nuit aussi […] . Et le jour suivant, et ainsi de suite jusqu’à toujours […] .

Le petit rat Contin alla donc goûter une première fois aux délices de la souris. Cela lui sembla bon et doux […] . Il revint donc une seconde fois et là, il apprit à lui-même réaliser la recette de ses rêves […] . Lorsqu’il revint la troisième fois, c’était plus pour le plaisir et la solidité . Il conclut donc qu’il pourrait désormais piloter son propre petit canot de mousse en attendant de conquérir les galons d’un commandant de paquebot ou de toute autre forme de vaisseau, maison ou autre qui lui conviendrait […] .

Il délimita son champ de navigation, il apprit à respecter les règles de la marine. Il dut aussi prévenir le capitaine du port lorsqu’il arrimait son canot chez lui . Loin d’être difficile, cela se fit naturellement et Contin s’en sentit soulagé , allégé, un peu comme si son canot se parait de jolies et solides voiles qui permettaient de garder le cap, les jours de grand vent […] . Il s’en porta de mieux en mieux et put grandir en toute sécurité avec la certitude de pouvoir réaliser ce qu’il voudrait et ce qui serait vraiment bon pour lui . C’est la fin de cet épisode, car il reste à Contin encore beaucoup d’expériences à vivre, de rêves à rêver et de fromage à cuisiner pour que la souris puisse en écrire la suite et que je puisse la raconter. Quant au titre de cette histoire, si tu cherches où se trouvent la nuit et le gruyère, ils sont dans la recette de Contin, bien sûr […] .

 

Sortie de transe

Et maintenant que l’histoire se termine, elle va finir aussi sur ton écran. On va laisser les personnages retourner dans leur univers et l’écran va s’éclairer pour toi. C’est la fin de l’histoire […] . Prends le temps de rester encore un peu avec les images […] . On va laisser aussi le panda [ou l’âne, ou le chat, l’animal qui a été décrit au début par l’enfant…] repartir : on le salue et on le remercie de nous avoir accompagné(e)s pendant ce moment […] . On le laisse retourner dans son domaine […] . Et toi, tu vas aussi revenir ici avec moi, en reprenant trois inspirations bien profondes […] en te préparant à retrouver l’endroit où tu es assis ici avec moi, la maison […] . Et quand tu seras bien revenu(e) dans la réalité et prêt(e) à reprendre le cours de la journée (ou de la soirée), tu pourras ouvrir les yeux […] . Voilà, coucou ! Bienvenue !

Propositions de suite

  • Tu as vu la souris ? Elle faisait quoi ?
  • Qu’est-ce que le petit rat a cuisiné avec elle ? Qu’y a-t-il dans sa recette préférée ?
  • À ton avis quelle est la suite de cette histoire ? Qu’est-ce que tu voudrais qu’il se passe maintenant pour finir ?

 

Achetez l'ouvrage pour découvrir les 15 autres contes métaphoriques qu'il comporte, des histoires bienveillantes, douces et poétiques à lire à votre enfant pour l’aider à dépasser ses petits soucis du quotidien :

Retrouvez ici l'histoire lue par son auteure, Laurence Dudek.

 

Et si vous voulez en savoir plus sur l'ouvrage "Petites histoires magiques ... pour guérir les soucis du quotidien", l'auteure vous explique tout par ici :

 

Illustrations  : Qu Lan

CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR - - Laurence DUDEK

Laurence Dudek est psychothérapeute, praticienne en PNL et en Hypnose Ericksonienne et psychopédagogue. Grâce à ce double champ de compétences, elle a développé par la pratique une approche personnelle de l'accompagnement familial.

Partager