Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !

Vie quotidienne

Mieux se répartir la charge mentale

10-14 ans
Mieux se répartir la charge mentale

... pour ne pas la reporter sur ses enfants !

L’impression de devoir penser à tout en permanence, la nécessité d’être toujours efficace et l’anxiété constante qui en résulte sont des fléaux qui touchent de plus en plus de parents.

Ils forment ensemble ce qu’on appelle « la charge mentale », un concept qui peut se résumer à une to-do liste permanente qui encombre l’esprit et qui empêche d’être entièrement à ce que l’on fait. Elle consiste à anticiper, programmer, répartir… Prendre en quelque sorte les commandes d’un véhicule en étant à la fois pilote et co-pilote car elle pèse le plus souvent sur les épaules d’un seul parent, celui qui au fil du temps et insinueusement est devenu le « parent par défaut » et qui reste encore, dans bien des cas, la mère.

Même si, durant ces dernières décennies, beaucoup de femmes et d’hommes ont fait éclater les carcans sociaux, ils restent souvent soumis – consciemment ou pas – à des modèles hérités du passé. Si les femmes ont aujourd’hui la possibilité de concilier vie de famille et carrière professionnelle, on leur demande encore trop souvent d’endosser – et de jongler entre - les rôles de « bonne épouse », de « bonne mère » et de « bonne employée ». À l’inverse, si beaucoup d’hommes ne s’investissent plus comme avant dans leur vie professionnelle, ils ont encore du mal à affirmer leur volonté d’être homme au foyer afin de privilégier leur vie de famille.

Nous sommes donc souvent tiraillés entre nos aspirations et les attentes de la société, phénomène exacerbé par notre tendance à nous comparer constamment aux autres dans la vraie vie et sur les réseaux sociaux. Non, une mère n’a pas à être la femme parfaite qui s’épanouit au travail, répond au moindre besoin de ses enfants, trouve le temps de faire du sport et cumule les likes sur les réseaux. Tout ça est virtuel, très, très loin de la réalité.

Chaque parent doit pouvoir définir ses propres priorités et ses propres envies sans forcément chercher à tout faire, tout le temps. Cela passe d’abord par le dialogue afin de se répartir au mieux la charge mentale et ne pas la faire peser presque entièrement sur une seule personne. Et cela demande aussi :

  • de faire plus attention à l’autre ;
  • d’être à l’écoute ;
  • de savoir faire entendre ses besoins, surtout lorsqu’on n’est pas d’accord ;
  • de déterminer les priorités du moment ;
  • de se répartir équitablement les tâches ;
  • de s’entraider pour être plus efficaces et pouvoir passer du temps ensemble ;
  • de connaître ses limites et de savoir se satisfaire du travail bien fait, même s’il n’est pas parfait.

Il est aussi nécessaire, pour le bien de tous, d’alléger la pression qu’on met souvent inconsciemment sur nos enfants quand on veut que tout soit toujours parfait. Toutefois, comme il faut bien que la maison tourne, il est important d’établir des règles et des routines immuables pour couper court à toute négociation. Quand on partage clairement les tâches ménagères au sein de la famille, cela permet à chacun de savoir ce qu’il a à faire et à quel moment (ce qui est très structurant et très valorisant pour les enfants) sans que les parents aient besoin d’endosser le double rôle exaspérant de superviseur et d’inspecteur des travaux finis.

Ces routines ne sont toutefois pas synonymes d’ennui et de répétitivité. Au contraire, elles vous libèreront du temps pour passer de vrais moments de partage avec vos enfants. Et dans ces instants, ce sont eux qui vous inspireront avec leur capacité à s’émerveiller de tout et à oublier leurs préoccupations, même si ce n’est que quelques heures.

Si, en tant que couple et en tant que parents, vous parvenez à vous organiser pour profiter de ces moments d’insouciance, toute votre famille en profitera. Vous serez moins stressés. Vous pourrez vous recentrer sur l’essentiel et vos enfants vous en remercieront. Dans le tourbillon constant des leçons, des devoirs et des activités en tous genres, eux aussi apprécient les moments où il n’y a rien d’autre à faire que de profiter des gens qu’on aime.

Enfin, si vous réussissez à vous répartir équitablement la charge mentale liée à la vie en famille, vous tordrez non seulement le cou à des idées dépassées mais vous transmettrez aussi des valeurs positives à vos enfants et leur donnerez les outils nécessaires pour fonder à leur tour une famille heureuse et épanouie.

Cet article a été écrit par - Frédérique CORRE MONTAGU

Frédérique Corre Montagu est à la fois traductrice et auteure. Mère de deux enfants, elle a commencé à écrire pour les parents il y a plus de dix ans.

Partager