Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !

Mentions légales

Scolarité

Réforme du lycée : comment accompagner son enfant à la rentrée ?

10-14 ans
Réforme du lycée : comment accompagner son enfant à la rentrée ?

Ça y est, votre "ado-adoré(e)" va entrer au lycée ! L'adolescence suit son court et il ou elle vous dépasse peut-être en taille ; mais votre enfant aura toujours besoin de ses parents même s'il essaye de vous prouver le contraire ! Pas facile de l'accompagner tout en lui laissant l'autonomie dont il a besoin à son âge.

Compréhension et dialogue seront les maîtres-mots pour l'aider "à pas feutrés" dans son année de Seconde, où se pose déjà la grande question de son avenir professionnel. Voici quelques conseils, en quatre étapes, pour aborder cette transition avec sérénité !


Étape 1 : on se met à la page ! 

Pour accompagner votre ado, il est indispensable de savoir ce qu’est le lycée aujourd’hui. D’autant plus que la réforme apporte son lot de changements dès septembre 2019 : nouvelle structure, nouvelles matières et nouvelles exigences.

Allez, on est sympa, on récapitule ce qui change en filière générale : finies les séries S, ES et L et place à un tronc commun (histoire-géo, éducation civique, LV1, LV2, EPS, enseignement scientifique, français en 1re / philo en Tle) couplé de spécialités. Les concerné(e)s sont les élèves de Première et de Terminale, mais c’est dès la Seconde que votre enfant fera son choix de spécialités, au nombre de trois. Il n’en conservera que deux en Terminale.


Étape 2 : on note les dates importantes dans son agenda

L'année scolaire reste découpée en trois trimestres, clôturés par un conseil de classe. Jusque-là, on suit ! Mais avec la réforme, de nouveaux grands rendez-vous ponctuent l’année de Seconde. Malheureusement, rien de plus facile de les zapper, dans le flot des événements quotidiens. Alors petit conseil : on les note tout de suite dans l’agenda pour se rappeler d’être à l’écoute de son ado à ces moments cruciaux !

Au premier trimestre, les élèves de Seconde passent un test de positionnement en maths et en français. L’objectif de ces tests est de permettre aux professeurs de différencier et personnaliser leur enseignement en fonction des différents niveaux présents dans la classe. C’est également au premier trimestre qu’a lieu la première semaine de l’orientation.

Au deuxième trimestre, votre ado pourra exprimer ses vœux pour les enseignements de spécialité. C’est là qu’il aura particulièrement besoin de vous pour le conseiller. Lors du conseil de classe du deuxième trimestre, ses professeurs émettront un premier avis sur ses choix de spécialités.

Au troisième trimestre, le conseil de classe validera ou pas son passage dans la classe supérieure ainsi que ses choix définitifs de spécialités.


Étape 3 : on provoque la discussion ! 

Nous ne nous en rendons pas forcément bien compte en tant qu’adulte, mais l’entrée au lycée n’est pas un événement anodin. Le rythme de travail s’accélère, les cours vont plus vite et des difficultés peuvent surgir dans certaines matières où tout allait bien jusque-là. D’autre part, on rappelle constamment aux lycéens qu’ils sont là pour préparer leur avenir : on leur parle du bac, des études, de leur futur métier… de quoi se sentir submergé. L’ado exprimera alors son stress à sa manière, selon son tempérament : démotivation ou au contraire surinvestissement, renfermement sur soi-même, crises…

Tout en lui laissant son jardin secret et son autonomie, il faut tenter de provoquer la discussion, surtout si l’on sent que trop de pression pèse sur ses épaules. Ce sont dans ces moments privilégiés que vous pourrez comprendre ses appréhensions, et alors le rassurer et le conseiller.


Étape 4 : on l'écoute... et on donne aussi son avis

Dans la discussion, laissez avant tout votre ado s’exprimer : c’est bien de lui, de son ressenti et de son avenir qu’il s’agit, et non pas du vôtre. Attention à ne pas projeter vos peurs et vos envies sur son parcours personnel ! Il est naturel de désirer le meilleur pour son enfant, mais encore faut-il savoir ce qu’est le meilleur lui. Dans la mesure où son épanouissement -et donc l’accomplissement de ses envies- sont indispensables à son bonheur, c’est une question à laquelle vous ne pouvez pas répondre sans lui. Alors en premier lieu : on l’écoute !

Les spécialités représentent le premier pas de son orientation post-bac. Elles doivent correspondre à ses aspirations tout en étant cohérentes par rapport à son niveau dans ces matières. C’est un choix qui mérite mûre réflexion et doit se nourrir de discussions avec vous, ses professeurs, et toute personne susceptible de l’aider. Vous pouvez notamment vous appuyer sur cet outil pour aider votre ado dans son choix.

Partager