card

Vie quotidienne

Jeux, jouets pour bébé

Le bébé apprend en jouant. Ce sont des moments essentiels : il apprend au cours du jeu à parler, à expérimenter et à comprendre le monde qui l’entoure.

Il développe sa motricité fine et sa coordination. Le psychologue Jean Epstein rappelle ainsi : « l’enfant ne joue pas pour apprendre, il apprend parce qu’il joue ». Dans ces moments de jeux, il a parfois besoin que vous soyez auprès de lui, à sa hauteur (au sol). Comme c’est bon de recevoir vos encouragements et d’entendre nommer les jouets, les actions ! Ne soyez pas surpris s’il réclame de recommencer sans cesse le même jeu : c’est dans la répétition que les 
choses se comprennent le mieux. 

 

LES CONSEILS

  • La télévision doit être éteinte même s’il ne la regarde pas, elle perturbe son attention. Votre téléphone est en mode silencieux quand vous jouez avec lui pour être pleinement disponible.
  • Parlez-lui beaucoup en le regardant, il va essayer d’imiter vos expressions.
  • Rien ne sert d’avoir de nombreux jouets, encore moins sophistiqués et sonores.
  • Il est préférable d’avoir un espace libre (tapis ou parc) pour bouger facilement et quelques jouets que vous renouvelez de temps en temps (grâce à un bac à jouets à côté du tapis). Laissez-le découvrir, mener son exploration : le jeu libre a un rôle fondamental sur le développement global. Plus que de nombreux jouets ou des jouets onéreux, votre enfant a besoin de temps passé avec lui. 

 

LES DIFFÉRENTS TYPES DE JOUETS

• Proposez à votre bébé des hochets, des anneaux en bois, ou des petits chiffons colorés, tout objet qu’il peut manipuler avec ses petites mains et mettre en bouche sans risque. Des petits contenants en plastique (assiettes ou petites cuvettes) peuvent aussi l’intéresser. Il a besoin d’être sur son tapis dans différentes positions accompagné 
de vos chatouilles, de vos chansons et de vos comptines.

• Plus grand, il aura besoin de petits bacs pour ranger comme il l’entend les différents jouets : des cubes, des boîtes à formes, des encastrements, des gobelets gigognes, ou des formes à encastrer : des Lego Duplo®, 
des Pigrip® ou Clipo®… Il va ainsi apprendre les formes, les matières, les textures (bois, plastiques, le doux, le rugueux…), les différentes tailles puis, plus tard, les différentes couleurs.

• Un peu plus grand, il aimera manipuler la dînette, les animaux de la ferme, les voitures et les trains, les poupées et les figurines. Les garçons comme les filles jouent à faire semblant dans tous les domaines, imitent en faisant 
le ménage, en donnant à manger à leur poupée ou en jouant avec les voitures. Laissez-le découvrir ces différents univers en évitant des sélections de genre. Les enfants sont curieux de tout, chaque découverte est profitable à leur développement. Proposez des boîtes à rangements pour tous ces jouets et laissez-le les trier comme il le souhaite.

• Pour développer sa motricité, prévoyez un petit chariot à pousser qui l’aidera pour ses premiers pas et des jouets à tirer, des balles de différentes tailles.

• À tous les âges, proposez des livres en tissu, en plastique, cartonnés puis, pour les plus grands, des livres en papier dont des imagiers. Les enfants adorent qu’on raconte des histoires, le livre est un support très 
apprécié. Plus tôt vous les proposerez plus vite ces livres feront partie de leur quotidien et les accompagneront tout au long de leur existence.

• Les objets de la maison peuvent aussi être des ressources. En effet, les enfants peuvent préférer ces 
objets au très beau jouet que vous avez eu du mal à trouver (et qui était probablement coûteux). 
L’important n’est donc pas le prix ou le jouet à la mode mais le moment partagé entre vous et votre enfant : les boîtes de conservation, les cuillères en bois, les boîtes d’emballages ou de cartons, les bouteilles en plastique 
ou cartonnées, les étiquettes. Vous l’avez compris, le jeu n’est qu’un prétexte pour favoriser des échanges les plus riches possible avec votre enfant.

• Les jeux électroniques qui clignotent ou « parlent » n’ont aucun intérêt. Ils mobilisent trop l’attention de votre enfant au détriment des interactions avec son entourage, indispensables au jeu partagé. 

 

Cet article vous a plu ? Retrouvez d'autres conseils dans le dernier livre de Sylvie Dieu Osika et Éric Osika :

ABCdaire de la première année de bébé

 

 

Le livre du mois

Parents parfaits, un mythe toxique !

Parents parfaits, un mythe toxique, c'est un ouvrage d’utilité publique par Isabelle Tepper pour enfin s’octroyer le droit à être un parent imparfait et pleinement épanoui, loin des injonctions dominantes !

  • Une mise en perspective historique pour mieux comprendre l’évolution des injonctions autour de la parentalité
  • Des témoignages de parents
  • Des éclairages de professionnels du monde de l’enfance qui veulent changer la donne

Disponible en librairie ! 

En savoir plus
card

Vous souhaitez améliorer votre quotidien avec vos enfants ?

Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !