card

Développement de l'enfant

Les relations sociales dès 6ans

Pourquoi parler des relations sociales dans les activités du quotidien ? Tout d’abord, pour atteindre un bon niveau de satisfaction ou de bien-être, nous avons besoin d’avoir des rapports et échanges réguliers avec nos pairs.

À travers ses relations l’enfant va développer sa propre image, expérimenter et intégrer les règles sociales. Les habiletés sociales sont indispensables pour sa place au sein de la société ou de l’école. Souvent, les parents évoquent un enfant peureux qui reste dans son coin, qui parle peu, qui s’isole facilement, qui n’aime pas qu’on le touche, et qui n’échange pas beaucoup avec les autres. À l’inverse, on me décrit parfois un enfant agité, qui ne reste pas en place, qui touche à tout, qui ne gère pas sa force et qui est inattentif.

Il est vrai que l’on peut retrouver l’une ou plusieurs de ces caractéristiques chez l’enfant porteur de difficultés sensorielles. Il est courant et facile de diagnostiquer un problème psychologique chez ces enfants. On les qualifie parfois d’hypersensibles, mais ce terme est employé avec une approche psychologique. C’est parfois regrettable, car il faudrait d’abord investiguer le domaine sensori-moteur et donc la qualité du processus en intégration sensorielle de l’enfant.

Un problème sensoriel peut engendrer des comportements inadaptés qui eux-mêmes peuvent engendrer des problèmes psychologiques comme le manque de confiance en soi, la peur de l’autre ou les problèmes d’attention. Dans cette partie j’aborderai les habiletés personnelles, les habiletés à s’affirmer et les habiletés de communication. 

 

Les habiletés personnelles 

Derrière ce terme se cachent plusieurs compétences que l’enfant va développer et apprendre dès tout petit. En effet, il va tout d’abord apprendre à comprendre les sentiments exprimés par les autres. Par la suite, il va être confronté à la frustration lorsqu’il ne parviendra pas à attraper ou avoir ce qu’il souhaite. Lorsqu’un de ses parents lui dira non, il devra alors apprendre à gérer sa frustration, sa colère, mais aussi son stress. Enfin, plus tard il développera des capacités d’adaptation afin de choisir la bonne attitude en rapport avec les réponses de son environnement.
 

 

Conseils hyper réactivité

En premier lieu, si votre enfant présente un comportement de type anxieux, il faut essayer d’identifier les raisons de cette anxiété. Est-elle soudaine ou s’inscrit-elle dans le temps ? Apparait-elle à un moment de la journée spécifiquement ? Peut-être avant ou après une activité ? Dans un environnement particulier ? Ce travail, qui peut être réalisé avec un professionnel de santé, est important pour déterminer l’éventuelle origine du problème. Souvent, il s’agit de choses infimes, qui ne sont pas du tout évidentes pour nous. 

◆ Aidez votre enfant à verbaliser son ressenti, il peut le faire avec ses mots, avec des images ou des signes. Il est important qu’il puisse l’exprimer afin de désamorcer les moments d’énervement et de frustration. 

◆ Prévoyez des petites pauses au calme régulièrement lorsqu’il est à la maison. L’idée est de créer une petite bulle sensorielle le temps de quelques minutes, pour que votre enfant puisse se ressourcer.

Conseils hypo réactivité

Ici, la différence avec un enfant hyper réactif peut être minime. Cependant, ce que l’on notera souvent, ce sont des difficultés à percevoir les émotions d’autrui et donc une confusion dans les émotions de votre enfant. C’est pourquoi il faut très tôt passer par le jeu (jeu de cartes ou jeu d’imitation), afin d’entraîner votre enfant à analyser et comprendre les émotions. Même si votre enfant a tendance à moins s’énerver ou faire des crises de colère, lorsque ce sera le cas, il sera plus difficile de le faire revenir à un état normal. Une nouvelle fois, l’anticipation de ces crises par l’échange est importante ainsi que l’identification de l’origine du problème.

Les habiletés à s’affirmer

Ici l’enfant devient acteur, car il va devoir s’exprimer, mais aussi se contrôler. Par exemple, il va développer des compétences à exprimer ses besoins de manière adaptée (règles de politesse, de communication), à exprimer ses sentiments aussi bien négatifs que positifs et, enfin, il va devoir apprendre à se contrôler. Lorsque nous parlons de contrôler, c’est par exemple accepter le refus, apprendre à demander ou bien réagir face à des comportements malveillants (taquineries). Si les règles sociales sont pour la plupart du temps bien acquises, c’est la gestion de tout cela qui pose souvent des difficultés.
 

Conseils hyper réactivité

Rassurez votre enfant et dédramatisez la situation. Son comportement n’est pas volontaire. Il ne parvient juste pas à gérer tous les stimuli qu’il perçoit de son environnement. 

◆ Aidez-le à exprimer ses sentiments (l’utilisation d’items visuels est souvent efficace). La frustration peut être engendrée par cette difficulté à communiquer clairement. 

◆ Entrainez-le aussi à répondre à ses camarades. Apprenez-lui par cœur ce qu’il peut dire aux personnes qui pourraient l’embêter dans la rue ou dans la cour. 

◆ Dans tous les cas, si vous avez un doute sur ce qui se passe en classe ou en cour de récréation, parlez-en à l’enseignant. Ce sont de très bons interlocuteurs et ils pourront veiller au bien-être de votre enfant

Conseils hypo réactivité

Les conseils sont sensiblement les mêmes que pour les enfants présentant une hyper réactivité. À ceci près que votre enfant aura cette tendance à occuper l’espace de parole de manière importante. Ici, il faut mettre en place des mesures de renforcement. C’est-à-dire qu’une fois les règles expliquées, il faut souligner les bons comportements. À chaque fois que votre enfant respectera son moment de parole, il pourra bénéficier d’un bon point, d’un bonbon, de quelque chose qui attestera et renforcera son bon comportement.

Les habiletés de communication 

Ces compétences sont indispensables à une bonne scolarité. En effet, l’enfant va apprendre à avoir des réponses construites face à une question posée. Il va ensuite comprendre l’importance du tour de rôle, notion clé dans les activités de jeu par exemple. Enfin, il va devoir développer des compétences attentionnelles pour suivre une conversation, un cours, un échange ou un jeu. On imagine tout à fait qu’une atteinte sensorielle va venir parasiter le développement de ces compétences.

Conseils hyper réactivité

Tout d’abord, identifiez les éléments de l’environnement qui vont venir parasiter l’attention de votre enfant afin qu’il puisse être concentré sur ses échanges (l’aide d’un professionnel est vivement recommandée).

◆ À la maison, jouez avec lui à des jeux de questions-réponses afin de l’entraîner à répondre.

 ◆ Des jeux de chants sont aussi intéressants pour qu’il puisse jouer avec sa voix et apprendre à la moduler.

 ◆ Enfin, il faut trouver avec lui un élément lui permettant de vous indiquer lorsqu’il fatigue. Cela peut-être juste en communiquant à l’oral ou avec une image qu’il vous montrera, par exemple.

Conseils hypo réactivité

Votre enfant bouge beaucoup ? Il ne parvient pas à être attentif et cela gêne ses interactions ? L’attention sera traitée plus pleinement dans la partie scolaire, mais vous pouvez par exemple déjà aménager le temps.

◆ Alternez entre des moments de mouvement (courir, jouer au ballon, faire du vélo) et un moment de travail. Déterminez à l’avance le temps de ces moments avec votre enfant afin de ne pas engendrer de frustration.

◆ Des aides sensorielles peuvent également être mises en place par votre ergothérapeute pour améliorer l’attention de votre enfant (petit widget à manipuler, coussin d’assise).

◆ Enfin, pour le tour à tour, je vous propose d’utiliser l’outil de renforcement évoqué précédemment. Soulignez les bons comportements.

 

Cet article vous a plu ? Découvrez d'autres activités et conseils dans le dernier livre de Ludovic Delannoy :

J'aide mon enfant hypersensible

CET ARTICLE A ETE ECRIT PAR - Ludovic DELANNOY

Diplômé en 2010 d'un Institut de formation en ergothérapie, fondateur du cabinet Nordergo en 2011, Ludovic Delannoy a longtemps travaillé auprès des enfants porteurs de troubles des apprentissages.

Le livre du mois

Les adultes de demain !

Tous les parents d’aujourd’hui souhaitent donner le meilleur à leurs enfants. Et c’est précisément ce que font Stéphanie et Sylvie d’Esclaibes, les créatrices du podcast Les Adultes de demain, avec plus de 700.000 écoutes. Retrouvez dans ce livre :

  • Une sélection de 30 interviews des acteurs le plus plébiscités du monde de l’enfance, étayées d’une présentation de l’invité, d’une analyse, d’un renvoi vers des sites et ouvrages
  • Une pause éducative ponctue chaque chapitre et apporte l’expertise des autrices sur chaque grande thématique pour aller plus loin

Disponible en librairie ! 

En savoir plus
card

Vous souhaitez améliorer votre quotidien avec vos enfants ?

Toutes nos bonnes astuces dans votre messagerie. Inscrivez-vous !